A PROPOS DE L’ALIMENTATION DE NOS FELINS

 

Dans notre société de consommation, nous vivons tous à 200 à l’heure, courant dans tous les sens, ne sachant plus prendre le temps de rien, ainsi la vie moderne nous a amenés à utiliser des aliments industriels pour nourrir nos animaux…ce qui est évidemment très lucratif pour  une industrie parallèle qui prospère grâce à ce nouveau marché très prometteur, l'alimentation industrielle apparaît aujourd'hui comme le nec plus ultra, à fortiori lorsqu'elle porte l'appellation "aliment vétérinaire"...ce ne sont pas nos praticiens qui nous dirons le contraire et pour cause, chacun y trouvant son intérêt !....
Il serait pourtant grand temps de tirer la sonnette d'alarme !...En effet, il s’avère que l’on constate aujourd’hui ( et le CNRS a d'ailleurs fait une étude sur ce sujet ),  l’apparition de cancers prématurés, de problème rénaux chez des chats très jeunes, et parfois dans les élevages, de stérilités inexpliquées, d'avortements,  la naissance de chatons mort-nés, ou présentant des anomalies, de façon anormalement répétitive…sachez que ces phénomènes sont souvent liés à un mauvais équilibre de la ration alimentaire ( ex : trop de cuivre, trop de sélénium ),
voire à la présence de métaux lourds, tels l’arsenic, le plomb, parfois même le cadmium et le mercure, certains  rajoutés pour l’appétence et la fidélisation ( ex : arsenic ) ou  présents dans les matières premières, beaucoup d'aliments industriels européens sont fabriqués hélas en Chine , et autres problèmes encore tout aussi graves tels la présence de toxines, de dioxines ou de pesticides, on  a même retrouvé dans certaines marques d’aliments de la lutéine ( progestérone ), de la mélamine hautement toxique ( pour gonfler le taux de protéines ! ) d’où viennent ces produits extrêmement dangereux ? des matières premières ? très probablement pour la plupart !…et ceci existe aussi dans l’alimentation humaine bien évidemment….Les pesticides, les insecticides, les hormones de croissance et les antibiotiques massivement utilisés dans l’agro-alimentaire se retrouvent en doses répétitives et meurtrières dans nos aliments. La moitié des antibiotiques produits et prescrits aux Etats-Unis sont destinés aux animaux. En vertu de la loi de la bioconcentration, lorsque nous mangeons la chair de ces animaux, nous absorbons des résidus d’hormones de croissance et des antibiotiques.  Bien entendu, pour nos chats c’est pareil !

Par ailleurs, si vous voulez en avoir le cœur net parce que vous constatez des phénomènes anormaux dans votre élevage, sachez qu’il est tout à fait possible de faire réaliser une analyse des aliments dans le laboratoire départemental agricole de votre secteur,  le prix étant tout à fait raisonnable. A savoir : pour cette recherche, la méthode Elisa s’avère inefficace. Maintenant, il va de soit que ces analyses ne devraient à mon sens n'être réalisées qu'à titre personnel, ces multinationales sont très puissantes et très protégées...IL y a une prise de conscience très importante de ces problèmes alimentaires en ce moment qui nous mènera inévitablement à  une sorte de retour vers les vraies valeurs en quelle que sorte....

Sachez aussi que malheureusement, si vous découvrez que votre chat est intoxiqué par ces métaux lourds et ces toxines, il ne s’en débarrassera pas seul, et que le changement d’alimentation n’est pas la solution miracle, même s’il est bien sûr nécessaire. Ces produits toxiques provoquent des cancers prématurés, entre autres sur des chatons, des anomalies au niveau des reins, du cerveau, du foie et du pancréas entre autres, et en reproduction, des avortements, des chatons anormaux ….

Ainsi, contrairement aux idées reçues, en vogue actuellement, je suis convaincue qu’ il n’est absolument pas contre-nature de nourrir nos chats avec un aliment maison à condition de respecter un bon équilibre alimentaire, les chats nourris avec un aliment maison il y a quelques années avaient une meilleure longévité et les portées étaient plus nombreuses, c’est ce qu’on constate actuellement malheureusement....

 

Zarlee Choc Dundee, deux ans et demi,
décédé d'une pancréatite à l'âge de 3 ans,
 il avait consommé le même aliment
 qui a tué tant de chatons chez moi la même année...

 

Bien difficile en tout cas de changer les habitudes de nos petits félins alors qu’ ils ont été habitués et conditionnés jeunes à recevoir une alimentation industrielle, on peut toutefois opter pour une alimentation mixte.

Les proportions à respecter pour une alimentation maison sont les suivantes :

§         50% de viande et/ou poisson

§         20% de riz très cuit ou céréales ( facultatif )

§         20% de légumes verts

§         10% de complément constitué de levure de bière, taurine, d’huile de table de maïs et de complément minéral vitaminé, attention si on congèle, la taurine ne supporte pas la congélation.

( sachant toutefois  que l’oignon, le blanc d’œuf, certains abats, les viandes de mouton et de porc crues sont à proscrire )

on peut donner une fois par semaine du foie de boeuf cuit, un jaune d'oeuf cru également.

Dans le cas d’une telle alimentation donnée de façon continue, il est recommandé de supplémenter avec un complément style PET PHOS FELIN, toujours par cures et sous suivi vétérinaire ou alors de toujours mettre une poudre vitaminée dans la ration, elle se calcule par rapport à la dose de viande ou poisson.

Attention, on ne donne jamais de vitamines de façon continue chez un chat nourri avec un aliment industriel. Pour les autres, soit on rajoute dans la ration la dose requise, soit on administre par cures.

La quantité totale à distribuer est d’environ :

                                          140 g pour une chatte

                                          180 g pour un étalon

                                           200 g pour une femelle gestante

                                           350 g pendant la lactation (suivant les chats et leur appétit)

 

Ces repas « maison » peuvent tout à fait composer le menu quotidien de votre chat.

Le plus simple serait néanmoins de donner à disposition un aliment industriel certainement mieux équilibré pour compléter les « petits plats », mais attention pas n’importe lequel ! il y a de grandes différences et le prix n’est pas forcément un critère de qualité ! ceci afin de pouvoir le nourrir des deux façons, l’aliment sec étant plus facile à utiliser lors de nos déplacements.

 

Angelsdream, sept semaines, mon petit Ange innocent
décédée à l'âge de 4 mois, elle s'est paralysée !
à cause des nombreux mycotoxines et métaux lourd (plomb et arsenic ! )
 qu'elle a ingérées in utéro et chaton ensuite dans ses croquettes !...

 

TRAITEMENT POUR  NETTOYER L’ORGANISME

Métaux lourds, toxiques divers

en préventif ou en curatif

 

 Un protocole de trois mois est nécessaire, associant la chlorella pyrenoïdosa et le coriandre, ces éléments agissant en synergie pour libérer les métaux lourds et tous les toxiques présents dans l'organisme. Il est bénéfique de l'accompagner d'un drainage hépatique homéopathique, et ensuite d' une remise en forme avec vitamines ( vitamine E notamment ) et acides gras poly-insaturés. On peut donner ce traitement  aux chatons et même aux chattes enceintes et allaitantes, cependant, c'est mieux de ne l'administrer aux jeunes qu'à partir de deux mois ( mieux toléré ) et pour les femelles gestantes, il est évident que, si on a le choix, c'est mieux de ne pas les faire porter à ce moment parce que cela va les fatiguer inutilement, et c'est évidemment plus sûr pour les futurs bébés.

Il est important de souligner le fait, en ce qui concerne la prise de chlorella que vous n'utiliserez pas les mêmes doses pour une remise en forme que pour une désintoxication. La désintoxication ne sera efficace qu'à hautes doses, on dit communément qu'on donnera 4 fois moins à un chat qu'à un humain. Ex : Si on conseille à un humain 36 cp par jour  en dosage 250, ( ou mieux 18 cp en dosage 500 ), on donnera à un chat 8 cp par jour en 250, on ne peut utiliser de dosage 500 pour un chat car les comprimés sont trop gros, mais à défaut, la chlorella existe en poudre aussi, la dose journalière pour un chat est alors une cuillérée à café rase ( = 8 cp en 250 ). C'est essentiellement de la chlorophylle, et il n'y a pas de surdosage ni d'effets secondaires. Par contre, il est très important aussi de ne pas utiliser n'importe quelle chlorella, celle-ci doit être pure et de très haute qualité, mieux vaut  donc ne pas regarder au prix.

Il existe aussi des complexes phytothérapiques pour drainage hépatique et rénal, très efficaces, à base d'artichaut, chardon Marie, desmodium et romarin entre autres. Vous les trouverez chez Phytocompagnon, on devrait en faire à nos animaux au moins une fois par an, si ce n'est deux fois, au printemps et à l'automne, comme nous le faisons pour nous.

http://www.phyto-compagnon.com/

Aussi, si vous souhaitez avoir les bons conseils d'un professionnel des médecines douces, n'hésitez pas, certains vétérinaires pratiquent en plus la phytothérapie et l'homéopathie, voire l'acupuncture.

 

Anthara, huit mois, décédée à l'âge de dix mois,
 a fait une pancréatite !
 à cause des métaux lourds et mycotoxines
 qu'elle a ingérées elle aussi.....

 

Infos   complémentaires :

HERBOLISTIQUE METAUX LOURDS

 

Pour capter et éliminer les éléments toxiques :

Les effets dévastateurs des métaux lourds sont bien connus, notamment sur le système nerveux et le cerveau. Ils provoquent un blocage enzymatique et une dégénérescence cellulaire. La désintoxication peut se faire à l’aide de trois substances naturelles qui agissent en synergie : la chlorella, l’ail des ours et le coriandre.

La Chlorella pyrenoidosa est une micro-algue verte unicellulaire qui vit dans l’eau douce. Elle est bien sûr exempte de toute pollution (  vérifier la certification produit biologique ). Au Japon, la chlorella est utilisée pour traiter les personnes empoisonnées par le cadmium, le mercure, le plomb et les insecticides. Elle intéresse aussi les dentistes et fait partie du protocole de désintoxication des personnes désirant se libérer de leurs amalgames dentaires ( plombages). Grace à ses propriétés régénératrices, la chlorella peut « refermer » les gencives autour des dents qui commencent à se déchausser.

La pollution au mercure et au plomb du jeune enfant ( hyper-actif) peut provenir de la mère. En effet des quantités importantes de mercure et de plomb passent du corps de la mère au fœtus, et ensuite par le biais de  l’allaitement maternel, chez les animaux c’est la même chose évidemment.

La Chlorella contient 19 acides aminés, 20 vitamines et minéraux. Elle détoxique, énergise et renforce nos défenses immunitaires. Elle contient un antibiotique naturel, la chlorellane. Elle contient une hormone de croissance naturelle,  qui a été testée sur des bébés animaux mais aussi avec succès sur des enfants, c’est la « Chlorella Growth Factor » ( Facteur de Croissance Chlorella ) appelée communément CGF.

La chlorella est non seulement efficace pour débarrasser l’organisme des métaux lourds, mais aussi des toxines, des dioxines et des pesticides

L’ail des ours et le coriandre ont une fonction capitale dans l’extraction et l’élimination des métaux lourds. Ces plantes dépuratives agissent sur la digestion et la désintoxication. L’ail des ours se lie facilement au mercure et au plomb et fait sortir ce métal des reins et du sang. Elle favorise la bonne circulation sanguine et l’oxygénation cérébrale. Cependant, par principe de précaution, on n'utilisera pas l'ail des ours chez le chat, en effet, pour certains vétérinaires, il détruit les globules rouges et est toxique pour le foie, pour d'autres vétérinaires, il n'est que bienfaits, notamment pour ses propriétés anti-virales, et anti-parasitaires externes et internes...c'est sans doute uniquement une question de dosage, il faut 30 grammes d'ail pour tuer un chat ou un chien quand même. Pour le coriandre, il sera très appétent en feuilles, mélangé à de la vache qui rit, par exemple.

NB : INTERET DE SUPPLEMENTER CES CHATS EN CHLORURE DE MAGNESIUM ,on utilise le MgCI en cures en complément pour détoxifier le cerveau, le système nerveux central et la moelle épinière. Mais jamais sur un chat présentant une insuffisance rénale bien sûr.

On peut aussi accompagner ce traitement d'homéopathie, avec beaucoup de bienfaits, mais le traitement à base de chlorella reste primordial.

 

Vahinée nous faisait de jolis chatons !... mais suite à une grave intoxication
aux mycotoxines et métaux lourds, elle a mis bas de chatons maformés,
aussi nous l'avons soignée et stérilisée.
Aujourd'hui, à huit ans, ses reins sont quasiment détruits, c'est le sort
 de nombre de ses congénères hélas ! victimes des empoisonnements
à grande échelle par les puissantes et intouchables multinationales
 de l'industrie alimentaire pour chien et chats !.....
Je les remercie au nom de ma douce Vahinée...au nom de la famille qui l'a adoptée...
elle est aujourd'hui choyée chez Marie- Claire et Antoine...
 

Voici quelques liens qui pourront vous aider à vous procurer ces produits, le drainage hépatique sont aisément trouvables en pharmacie chez Boiron vétérinaire, Un avis professionnel sera toujours précieux, si vous avez  un vétérinaire homéopathe et naturopathe.
 

Coriandre :

http://www.etal-des-epices.com/25-coriandre-feuilles.html

(coriandre en feuilles, au rayon épicerie, ou en ligne ci-dessus).
 

Pour la Chlorella, je recommande cette société  :

Müller Naturhaus en Allemagne, cliquez sur le lien ci-dessus, ou bien par téléphone :

Tél : + 49 651 145 4788

 

Vanilla, deux ans,  elle aussi, intoxiquée gravement
 par les mycotoxines et métaux lourds,
a fait une portée de chatons mort-nés,
elle se fait aujourd'hui dorloter par Olivier !

Toutes ces chattes faisaient des bébés normalement auparavant !!!

Mêmes mariages, mêmes chats !

je n'ai pas pu obtenir l'autopsie d'Anthara.....

Ce scandale à échelle mondiale fut soigneusement étouffé...

 

Merci de votre attention, j'espère avoir réussi à alerter votre vigilance sur un sujet qui me tient particulièrement à coeur, nos petits Anges nous sont si précieux, ils ne méritent pas ce que certaines multinationales leur font subir, et cela sans le moindre scrupule, face aux énormes enjeux financiers qui sont en jeu, je veux bien croire que nos chats ne pèsent pas bien lourd...mais nous, nous gardons notre liberté de jugement, et, à partir du moment où nous sommes informés, nous sommes bien entendu  responsables aussi de ce que nous  mettons dans leur assiette !

                                                                                              Pascale

 
 


Remonter la page



~ Accueil  ~ La chatterie ~ A propos de mes chats ~
~ Le Sacré de Birmanie ~ Les mâles ~ Les femelles ~
~  Chatons ~ Précédentes portées ~ Galerie ~ Les retraités ~
 ~ Contact ~ Liens ~
Le coin des votes ~ E-mail ~ Livre d'or ~